tenir


tenir
Tenir à fable, Pro fabula ac nugis habere. Herberay au prologue de Josephe, Dont plusieurs Romans parlent et escrivent si loing de la verité, que toute personne de bon esprit le doit tenir plus à fable qu'autrement.
Tenir, Tenere.
Tenir à perdu, c'est tenir pour perdu, Pro deplorato habere. Et de là en avant il fut tenu à perdu. En Oolin.
Tenir à vil, à sot, c'est le tenir et reputer pour un vil homme et sot. Villon, Si j'aime et sers la belle de bon hait, M'en devez vous tenir à vil ne sot? Pro nihili homine ac stupido habere.
Tenir au vent, en termes de mariniers, c'est tenir bon et faire teste contre le vent, et nonobstant qu'il soit contraire, aller la route entreprinse, ores bolinant, ores d'autre sorte.
Tenir à la mer, est tenir bon et faire teste contre la lame de la mer, venant au contraire de la route qu'on veut faire, et nonobstant ladicte contrarieté de lame, et icelle forceant faire vie.
Tenir serré et fermé, Continere.
Nous tenons l'homme, Habemus hominem ipsum.
Tien, Accipe.
J'aime mieux un tien, que deux tu l'auras, Ego spem pretio non emo. Ex Terent.
Tien regarde, Hem aspecta.
Tien voila je t'en delivre, Hem libero.
Tien, tien, vien ça, Redi, quo fugis nunc? tene, tene.
Tenir son haleine, Comprimere animam. B. ex Terent.
Qui ne pouvoit plus tenir son ire, Impotens animi. B. ex Curt.
Tien toy ici, Istic adesto.
Chacun tient cela, et est de cette opinion, In confesso est.
Se tenir à l'opinion de quelqu'un, Alicuius sententiae suffragari, Idem cum aliquo sentire.
Tenir conte au chapitre des receptes, Acceptum referre, Pro accepto in tabulis profiteri.
Tenir conte de ce qu'on a despendu, Expensum ferre.
Ne tenir conte de soy, Abiicere se, Nauci se facere.
Ne tenir pas grand conte de quelque chose, Floccifacere, Floccipendere Voyez Compte.
Tenir court planiere, voyez Court planiere.
Tenir le plus haut lieu de la ville, Obtinere summum gradum ciuitatis.
Tenir le siege devant une ville, Obsidere oppidum, vel Circunsedere, Obsidioni incumbere.
Tenir les grands jours, l'eschiquier, la Cour de Parlement, Forum agere, Senatum habere, Senatui operam dare.
Tenir noblement un heritage, c'est le tenir en fief. Au chapitre 1. Art. 10. des coustumes de Paris, Quand peres et meres ayans fiefs et heritages tenus noblement, vont de vie à trespas, delaissez plusieurs enfans excedans le nombre de deux, venans à leur succession: au fils aisné par preciput pour son droict d'aisnesse appartient en chacune desdites successions un hostel tenu en fief tel qu'il veut choisir pour principal manoir, ainsi qu'il se comporte d'ancienneté avec la moitié de tous les autres heritages tenus en fief: et à tous les autres enfans ensemble l'autre moitié et residu desdits fiefs et heritages tenus noblement, Iure ac nomine clientelario praedium possidere. Aussi dit-on fief nuëment, et fief noble, Praedium clientelare, Comme au 46. Art. dudit chap. Franc aleu, auquel y a justice, censive ou fiefs mouvans de luy, se partit comme fief noble, mais où il n'y a fiefs mouvans, Justice, ou censive se partit roturierement.
Tenir ordre, Intra ordines consistere, Rem ordine ac rite agere, Ordini studere.
Tenir le parti d'aucun, Pro aliquo stare, Partes alicuius sequi.
Ne tenir ne pour l'un ne pour l'autre, Neutri se addicere.
Tenir de l'un et de l'autre, Huc illucque inclinare, Ambigere. B.
Tenir sa promesse, Pollicitis stare, voyez Promesse.
Quand le Roy tient ce qu'il a promis, Praestare publicam fidem,
Tenir propos avec quelqu'un, Habere sermonem cum aliquo, Sermones agitare, Verba facere.
Tenir le train et la maniere de faire d'un maistre, Personam magistri referre.
Tenir deux offices, Obtinere duos magistratus. B.
Tenir table, est une façon de parler ambiguë: Car on dit Tenir table simplement, et signifie recevoir uns et autres à disner et soupper, ce qu'on dit en plus de largesse Tenir table ronde, et tenir table à tous venans, Quosuis epulatum admittere, Conuiuari assidue. B. ex Suet. Et, Tenir bonne table, qui signifie se traicter opulemment, Opipare lauteque epulari.
Tenir quelque heritage par engagement, Fiduciariae fundi possessioni incumbere. B.
Tenir par le Roy le lict de justice, Curiam augustam principem habere. B.
Tenir trop longuement la Cour, Diem habendo Senatu eximere. Budaeus.
Tenir la plaidoirie, Conuentus forenses agere. B.
Chien qu'on tient en tiltre, Canis emissarius B. Canis stationarius.
Tenir de court, Presser de pres, Instare, Vrgere.
Tenir ferme quelque opinion, Sententiam mordicus tenere, Obfirmare animum in sententia.
Tenons cela ferme en nostre memoire, Haereat nobis illud.
Vous avez tenu bon jusques à la fin, Ad vltimum fidem exhibuistis. Budaeus.
Ne tenir point longuement quelqu'un, et luy dire en peu de paroles ce qu'on veut, Paucis cum aliquo agere.
Se tenir nettement, Se munditer habere.
Se tenir pres, Repraesentare sese. B. ex Columella. Adesse, Praesto esse, Adstare.
Se tenir fort, Confidere. Comme il se tient fort qu'il aura secours, Confidenter auxilia expectat. On dit aussi je me tiens fort d'un tel, De illius voluntate ac studio erga me plane mihi persuasum est. Et n'est pas cela mesme qu'on dit, Il se fait fort de sa femme, Vxorem contractui adstipulaturam spondet.
Tenir subject un jeune enfant, Astringere iuuenem.
Je ne tiendray point cela secret, Effluet.
Quelle chose m'a-il tenu secrette? Quid non mecum communicauit?
Se tenir serré en sa maison sans sortir dehors, Domo se tenere.
Tenir aucun quitte de son serment, tout ainsi que s'il avoit juré, et ne le faire point jurer, Gratiam iusiurandi facere.
Je le tien pour receu, Acceptum habeo. B. ex Iustiniano.
Se tenir à genouil, Astare in genua.
Se tenir debout, Astare.
Se tenir ferme sur quelque chose, Insistere.
Se tenir coy, Praestare silentium.
Se tenir loing, Absistere.
Se tenir pres de quelqu'un, Assistere propter aliquem.
Se tenir autour, Circunstare.
Se tenir où on estoit paravant, Prioribus vestigiis inhaerere.
Se tenir en lieux destournez et secrets, In solitudinibus considere.
Il se tient avec sa mere, In contubernio matris suae mansit. Budaeus ex Sueton.
Se tenir és voyes, Viis insistere.
A peine se pouvoit-il tenir à cheval, tant estoit vieil, Vix haerere in equo senex poterat.
Se tenir puis sur un pied, puis sur l'autre, Alternis pedibus insistere.
Je ne me puis tenir que, etc. Non possum pati quin tibi caput demulceam, Nequeo mihi temperare quo minus, etc.
A grande peine me puis-je tenir que je, etc. Teneo ab accusando vix me hercule.
Tenir l'expedition d'un affaire en longueur, Rem trahere. Liu. lib. 22. Protrahere.
Tenir à quelque chose ou contre quelque chose, Haerere, Adhaerere, Cohaerere, Inhaerere, Obhaerere.
S'il se peut faire que mon pere ne croye point qu'il ait tenu à moy que ces nopces n'ayent esté faictes, j'en suis content, Si poterit fieri vt ne pater per me stetisse credat quominus hae fierent nuptiae, volo.
Je ne vueil point qu'il tienne à moy que tu ne faces ton proufit, Nolo tibi vllum commodum in me claudi.
Il tient à luy, il est cause que ce n'a esté fait, Stat per illum quominus id factum sit.
Il ne tient pas à moy, Per me nulla est mora, Non moror, Nulla est in me mora, Non stat per me.
Il a tenu à toy, Per te stetit.
S'il n'eust tenu à toy, Absque te.
Il ne tient point à luy, Per hunc nulla est mora.
Il ne tiendra point à moy, Per me licebit.
A moy ne tienne, Per me sit.
A toy n'a pas tenu, Quod quidem in te fuit. B. ex Terent.
Le vendeur est tenu d'en faire jouir l'acheteur, Venditor tenetur vt rem emptori habere liceat. B. ex Africano.
Vouloir avoir le gré d'une chose à laquelle on est tenu pour le devoir de son estat ou office, Muneris sui priuatique facere quod muneris est publici atque necessarij. Id munificentiae atque obsequio acceptum referri velle, quod iuri ac legibus debetur. B.
Je suis bien tenu à luy, Huic omnia meritissimo volo et debeo. Bud. ex Quintil.
Je n'en seray point tenu à toy pour cela, Huius rei nomine nihil tibi praestabo. B.
Estre tenu à aucun, Debere alicui.
Je suis tenu à toy, Obnoxius tibi sum.
Je suis plus tenu à moy qu'aux autres, Je me suis de plus pres, Proximus sum egomet mihi.
Considerant maintenant qu'il estoit tenu à Cesar, Habere se nunc rationem officij pro beneficiis, Caesaris. B.
Nous sommes tenus à toy, Tibi debemus.
Tenir contre aucun, Resistere.
Il a tenu bon contre moy, Astitit mihi contra.
On tient bon, Sustentatum est.
Il tient tant de moy, Il se fie tant en moy, que, etc. Mihi fides, apud hunc est, nihil me, etc.
Il tient de vous tout son bien, Existimat patrimonium suum per vos constitutum.
Qui ne tient que de soy-mesme, Aptus ex se.
Qui ne tient rien de Dieu, Atheos.
Tien pour certain que, etc. Sic habeto, te, etc.
Tenir pour tout certain, Persuasissimum habere.
Se tenir pour content, et tenir pour receu, Accepto ferre.
Je me tien bien pour content que, etc. Bene mecum agitur, quod, etc.
Se tenir pour content de l'excuse, Satisfactionem accipere.
Tenir pour non dit, Pro non dicto habere.
Tout tant que tu feras avec luy, je l'auray pour aggreable, et le tiendray pour fait, Quamcunque ei fidem dederis, praestabo.
Tenir pour fait, Actum habere.
Je tiendray à fait et à dit ce que tu auras fait, Actum habebo quod egeris. B. ex Cic.
Je tiendray ce que le peuple en dira, In populi potestate ero. Budaeus. ex Liu.
Je tiendray ce que tu luy promettras, Quamcunque ei fidem dederis praestabo. B. ex Cic.
Tien moy pour excusé je te prie, Excusatum me habeas, rogo.
Il tient tout ce pour gain, Omne id deputat esse in lucro.
Tenir pour fils, Loco filij habere.
On l'a tenuë tousjours pour sa soeur, Semper eius dicta est haec atque habita soror.
Estimer et tenir pour pere, Loco patris habere.
Qu'on tient pour perdu, Depositus, Desperatus.
Tenir une chose pour delaissée, Pro derelicto habere.
Tien pour tout promis, par tel si, que, etc. Semper tibi promissum habeto hac lege, etc.
Tenir pour receu, combien qu'on ne l'ait receu, Accepto ferre.
Que tous tiennent pour choses sainctes, Consecrata omnium religione.
Tenir pour suspect, Suspectum habere.
Cela tiendra, Ius ratumque est. B. ex Liu.
Il ne se tiendra pas à cela, Non huic acquiescet. B. ex Suet.
A celle fin que je ne te tienne plus, Vt te absoluam.
A fin que je ne vous tienne point plus long temps, Ne diutius vos teneam.
Il tint les gensdarmes en armes tous prests, In armis milites tenuit.
Qui est au guet, et tient l'oeil sur le gouvernement d'aucunes gens, Episcopus,
Une maladie qui tient fort, Tenax morbus.
Tout ce dequoy on tient ou on tire quelque chose, Dens.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tenir — [ t(ə)nir ] v. <conjug. : 22> • Xe; lat. pop. °tenire, class. tenere I ♦ V. tr. 1 ♦ Avoir (un objet) avec soi en le serrant afin qu il ne tombe pas, ne s échappe pas. Tenir son chapeau à la main. « Il tenait un luth d une main, De l autre… …   Encyclopédie Universelle

  • TENIR —     Tenir, v. act. et quelquefois n. La signification naturelle et primordiale de tenir est d avoir quelque chose entre ses mains; tenir un livre, une épée, les rênes des chevaux, le timon, le gouvernail d un vaisseau; tenir un enfant par les… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • teñir — Se conjuga como: reñir Infinitivo: Gerundio: Participio: teñir tiñendo teñido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. tiño tiñes tiñe teñimos teñís tiñen teñía… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • teñir — Aplicar pigmentos a una sustancia o tejido para estudiarla al microscopio. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones Hancourt, S.A. 1999 …   Diccionario médico

  • Tenir au cœur — ● Tenir au cœur faire l objet d une constante préoccupation …   Encyclopédie Universelle

  • teñir — verbo transitivo 1. Dar (una persona) a [una cosa] un color distinto del que tenía mediante una sustancia: María ha teñido de azul la chaqueta. cabello* teñido. 2. Dar …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • teñir — (Del lat. tingĕre). 1. tr. Dar cierto color a una cosa, encima del que tenía. U. t. c. prnl.) 2. Dar a algo un carácter o apariencia que no es el suyo propio, o que lo altera. 3. Pint. Rebajar o apagar un color con otros más oscuros. ¶ MORF.… …   Diccionario de la lengua española

  • TENIR — v. a. ( Je tiens, tu tiens, il tient ; nous tenons, vous tenez, ils tiennent. Je tenais. Je tins. J ai tenu. Je tiendrai. Je tiendrais. Tiens, tenez. Que je tienne. Que je tinsse. Tenant. Tenu. ) Avoir à la main, avoir entre les mains. Tenir un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TENIR — v. tr. Avoir à la main, avoir dans les mains, entre les bras, de manière à ne pas laisser aller. Tenir un livre. Tenir une épée. Tenez bien cela, tenez le ferme, tenez le serré. Tenir quelqu’un par le bras, par le corps. Tenir les rênes des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tenir — (te nir), je tiens, tu tiens, il tient, nous tenons, vous tenez, ils tiennent ; je tenais ; je tins, nous tînmes ; je tiendrai ; je tiendrais ; tiens, qu il tienne, tenons ; que je tienne, que nous tenions, que vous teniez, qu ils tiennent ; que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.